Los raices, el cante...

L'histoire du flamenco

 

Quand ?       Environ 1613, 1er témoignage par Miguel de Cervantès, Les « Romances ». Ce dernier décrit les moeurs et coutumes gitanes dans "la Gitanilla" (Nouvelles exemplaires).

Chronologie : VIième siècle avant JC, Avène évoque déjà la rythmique des peuples d'Hispanie. Les vers de Martial et Juvénal chantent les fameuses danseuse de Gades (Cadix).

1425 : arrivée des premiers Gitans en Espagne et premier sauf-consuit accordé par le roi Alphonse V.

1462 : installation des Gitans en Andalousie.

1449 : la reine Isabelle et Ferdinand d'Espagne mettent en place une longue serie de mesures répressives à l'encontre des Gitans.

 

Ou ?            Andalousie avec l’influence des peuples gitans.

Comment ?  Opposition entre la douleur d’un peuple et son incroyable envie de vivre.

Par qui ?      De grandes figures comme Carmen Amaya (représentation ci-dessus), Camaron de La Isla, Antonio Gadès.

Pourquoi ?   Expression musicale en perpétuelle évolution chargée d’émotions : le 1er chant fut appelé le « Cante Jondo ».

Un peu d'histoire :

Les gitans sont un peuple de nomade dont l'histoire n'a pas fait l'objet de retranscription comme dans notre civilisation sédentaire. C'est pourquoi, nous ne savons pas d'où ils sont venus mais les historiens pensent qu'ils sont venus du Pakistan et de l'Inde. Ils sont allés en Perse et les pays du Moyen-Orient. Ils sont également allés en Egypte et y ont séjourné très longtemps.

Beaucoup de gitans pensaient qu'ils étaient des descendants des égyptiens (qu'on a appelé 'gitanos'). Ainsi, en a découlé le diminutif 'gypsy' du mot 'égyptiens'.

La majorité des gitans ont émigré en Espagne en 1477 à Saragosse, la capital d'Aragon.

Vers 1500, ils n'ont pas été expulsés comme les maures et les juifs parce qu'ils ne constituaient pas une menace pour l'Espagne chrétienne cependant le gouvernement a limité leurs droits. Il ne leur était pas permis de voyager en groupe de plus de deux personnes et de porter leur tenue de gitan. Ils n'ont pas pu non plus maintenir leur langue romane (cette langue ressemble au Sanskrit- langue indienne). Le gouvernement espagnol les a obligé à apprendre la langue de Catalogne et à rompre avec leur vie nomade. Quand les espagnols ont voulu que les juifs et les maures quittent la péninsule Ibérique, les gitans ont été aussi incités à partir. Pendant 3 siècles, les gitans n'ont pas eu les mêmes droits que le peuple espagnol. Les gitans devaient se mélanger à la population et avait l'obligation de se marier avec des personnes qui n'étaient pas issus du peuple gitan.

Maintenant en Espagne, il existe deux groupes de gitans - les gitans originaux, et ceux qui viennent de hongrie, de la partie centrale de l'Europe.

Quand ils sont arrivés en Espagne, ils ont importé la danse et la musique des pays d'où ils sont venus. La danse Flamanca provient principalement de la partie d'Espagne qui est appelée Andalousie.

 

Le Flamenco représente le mariage du ciel (haut du corps) et de la terre (les pieds). Beaucoup de métissages ont eu lieu : andalous, juifs, arabes, gitans…Le flamenco est né de fêtes familiales et universelles. Il s’est nourri des chants et de la musique populaire andalouse, de la souffrance des gitans, communauté marginalisée qui avait le sens de la fête et du partage.

Il s’est transmis oralement pendant des années par clans sociaux interposés (gitans, paysans, bandits…) a capella (= a palo seco).

Plus tard, le chant a été accompagné par des instruments comme le tambourin, les crotales (ancêtre des castagnettes), puis la danse (el baile), et enfin la guitare.

Le chant exprime un état d’âme : amour, passions déchainées, malédictions, menaces. Tous les drames de la vie, les sentiments profonds.

Les sources

Le folklore est chargé d’une grande intensité musicale et humaine. La fête flamenca donnait lieu au « Duende » (=état de transe).

Il existe différents styles (=palo) et textes (=copla).

Lieu géographique : plus particulièrement, Cadix, Ronda et Séville, se développant dans les cafés cantante, le quartier de Triana à Séville est réputé.

Le baile

La danse est une forme d’expression individuelle, une relation de séduction calquée sur les différents types de chants ou les danseurs et les musiciens sont en osmose. A l’instar des Sévillanas qui sont plutôt folkloriques (danse en couple face à face). Au début, les danses se faisaient en famille (gitans et andalous), puis des petites troupes ont fait leur apparition sur les places de village, les réunions privées et les manifestations populaires ou religieuses.

Le brassage des peuples a donné lieu à une évolution rapide de cette culture.

Les gitans ont développé le zapateado (frappe des pieds), donné un caractère sensuel à la danse, les Palmas et les Pitos (=claquement des doigts).Le zapateado peut être lent ou rapide selon le style : punteado (pointe du pieds), desplante (toute la plante du pieds), escobilla (coup de talons).

La tona La Suiguirya La Solea Action des travaux de la vie quotidienne Tragédie humaine, solitude, désespoir, mort Mère de tous les chants, danse très féminine. Copla = 4 vers de 8 syllabes Copla = 4 / 3 vers de 7 syllabes parfois 11 Copla = 3 ou 4 vers de 8 syllabes La diversité de la solea est due au fait qu’elle a été portée et interprétée par beaucoup dans de nombreux endroits.

Les thèmes abordés :

L’amour,

Les malédictions, menaces,

La Mère (respect),

La société,

La pauvreté,

Les enseignements moraux (dictons…)

La fatalité et la mort,

L’honneur et le déshonneur,

Les thèmes religieux

Et aujourd’hui, certains artistes abordent des thèmes plus contemporains.

LES IMMORTELS

El Planeta (chant) se produisait à Séville de 1845 à 1847.

El Fillo (1820 – 1878)

Maria La Adonda (grande chanteuse de solea)

Juan Pelao et la famille Caganchos

Silverio Franconetti (Père italien), 1er grand maître non gitan.

Antonio Chacon (voix au perché très mélodieuse)

La Niña de los Peines (1890-1969), voix féminine la plus importante du flamenco.

Manuel de Falla (1876-1946)

Pepe Marchena (1903-1976), voix incomparable, capable de toutes les peroformances

Carmen Amaya (danse) (1913-1963), danse énergétique, gestes vifs, extrème rigueur rythmique et chorégraphique inégalée.

Antonio Gades (1936-2004), cie Pilar Lopez puis fonde sa propre cie. Il renove la danse flamenca masculine et ouvre la voie à toutes sortes d’innovations et de tandances. Il participe à trois œuvres du réalisateur de cinéma Carlos Saura : « Bodas de Sangre, Carme, et El Amor brujo.

Camaron De La Isla (1951-1992), "Pendant que d'autres chantaient des chansons sur des thèmes sociaux, la voix déchirée de Camarón évoquait à elle seule le désespoir de tout un peuple." Paco de Lucía

Mario Maya, baile très expressif, thèmatique sur les persécutions subis par les gitans.

Christina Hoyos née à Séville en 1946. 1ère danseuse de la Cie Gadès de 1968 à 1988. Elle incarne une grande interprète et chorégraphe, fonde plus tard sa propre compagnie.

Les nouvelles figures :

Chanteurs : Enrique Morente, Carmen Linares

Danseurs : Manuela Carrasaco, Sara Baras, Joaquin Cortès

Guitaristes : Manolo Sanlucar, Paco de Lucia.

 

 

 

 

7 votes. Moyenne 3.43 sur 5.

Commentaires (6)

1. Megann 08/12/2007

Mercii pour cette rubrique ! Je fait actuellement un exposé sur le FLAMENCO et tout ces renseignements mon bien aidés ! Encore mercii.

2. wassima 25/03/2008

quel manifique musique et trés touchante merci d'avoir préciser que cette musique venait du métissage de tous les habitans de l'andalousie

3. simm 04/04/2010

Merci beaucoup , je fais (aussi) un exposé sur le flamenco , et vos informations mon bien aidés !

4. miley (site web) 10/10/2010

merci beaucoup je fait un exposé de flamenco en se momon même et ses info m'aide beaucoup encor merci

5. louiise 08/11/2012

merci beaucoup une fois encore j'ai aussi un exposé sur le flamenco et ses infos vont bien m'aider ! Muchas Gracias ! :P

6. sidoine (site web) 03/11/2017

Maître Marabout Bossou Henri. « Bonjour, j’ai attendu quelques semaines afin de vous donner de es nouvelles suite au rituel d’envoutement que vous avez effectué suite à ma demande,ces nouvelles sont bonnes, même très bonnes. Nous nous voyons actuellement environ deux fois par semaine tous les deux et notre relation s’est nettement stabilisée. Jérôme est moins distant, se confie plus aisément, n’est plus du tout brutal avec moi (je vous rappelle qu’il avez levé la main sur moi). Il attend avec impatience nos retrouvailles et s’enquiert chaque fois du prochain rendez-vous. Vendredi soir, il a dit "nous" pour la première fois depuis fort longtemps, j’étais ravie que, envoûtement affectif agisse aussi bien. Cela progresse à grande vitesse ! Je vous suis très reconnaissante et vous remercie pour l’efficacité de vos travaux.

Contacts du maitre
Tel: / Whatsapp: +229 64 04 44 23
Mail: papa.vaudou01@outlook.fr
Site web: https://www.retour-affectif-rapide-24h.com/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site